L’été arrive ! Où en est votre ligne?

Holà, il est grand temps de retrouvez votre ligne avant l’été ! Faisons tout d’abord notre état des lieux Les beaux jours approchent, peut-être un peu trop vite : les petites rondeurs se sont  cachées jusqu’ici sous les pulls et vont devoir à nouveau se montrer! Panique! Les ceintures sont trop serrées, les coutures des pantalons et des jupes tirent et nous rappellent qu’il va falloir agir rapidement pour retrouver une silhouette dans laquelle on se sent bien et on éprouve le sentiment de bien-être! Mais pas d’affolement, l’augmentation de notre poids en hiver est « normale », il s’agit, généralement d’un ou deux kilos qui résultent du changement de saison. Ils vont et viennent naturellement ; ce yoyo là n’est pas préoccupant. Supérieur à 2 kilos, le changement de saison n’est plus seul responsable ! Il faut prendre le temps de réfléchir et d’identifier ce qui nous a conduit à cette situation, avant toute action. Plusieurs raisons sont probables et nous devons les identifier pour être en mesure de mettre en place le programme adapté. Désirer retrouver un poids de forme pour l’été et le garder est une excellente motivation pour démarrer un programme et se faire du bien. En hiver nous consommons souvent des plats riches, ce qui autrefois répondait à un accroissement de nos besoins en énergie liée au climat. De nos jours, les pièces de nos logements sont chauffées, nos vêtements adaptés et nous supportons beaucoup mieux le froid, cependant nous continuons de consommer ces plats traditionnels. Nous sommes friands de cette gastronomie aux saveurs sont incomparable. C’est également la périodes des fêtes, des repas familiaux et de fins d’année, puis arrive l’épiphanie et ses galettes toutes plus gourmandes les unes que les autres, ensuite la chandeleur avec ses crêpes et ses beignets. Enfin le temps de pâques et de ses chocolats n’est pas loin, et c’est l’ultime plaisir que l’on va s’autoriser ! Cause n°1 : Des repas excessifs Tous ces excès sont autant de calories absorbées si ces écarts n’ont pas été suivis de repas légers ou de shakes nutritionnels. Et c’est ainsi que s’accumulent insidieusement les grammes qui au fil des mois se transforment en kilogrammes… Un simple calcul nous démontre que 150 calories de trop tous les jours (un peu de sauce, une viennoiserie, un peu de charcuterie, une crêpe), durant 6 mois revient à absorber 27 000 calories, ou encore 4 kilos de masse graisseuse… Pourtant notre métabolisme devrait nous permette d’éviter ces désagréments pour peu que nous soyons conscients de nos sensations de faim et de satiété, ces signes qui nous accordent de réguler nos apports alimentaires. Ce qui est parfois difficile. Cause n°2 : Le Stress Le stress influe aussi sur notre prise de poids selon les personnes.. Des individus soumis au stress de la vie à cent à l’heure, à la précarité, aux problèmes familiaux ou encore professionnels compliqués…peuvent compenser ces situations pars une nutrition agréable, permettant un plaisir instantané et apaisant. Le stress peut aussi être la réponse à une contrainte, qui parfois est d’origine alimentaire : interdits, diktats, croyances, régimes engendrent des tensions difficiles à gérer pouvant entrainer des troubles du comportement alimentaire. Cause n°3 : Le manque d’activité physique Nous savons parfaitement qu’il nous faut privilégier une activité physique et pourtant cette période hivernale n’est pas une saison qui nous incite à sortir pour courir, pour ramer ou encore marcher…mais plutôt une saison qui nous invite à rester dans notre canapé ! 30 minutes d’activité physique chaque jour sont indispensables pour maintenir son poids! Mais on s’encroute et on continue de prendre du poids de manière insidieuse. Cause n°4 : Le Déséquilibre Alimentaire Mais ces kilos superflus sont peut-être aussi présents depuis longtemps, après plusieurs saisons d’une alimentation tout simplement déséquilibrée: sauter le petit déjeuner, s’ensuit le grignotage, des repas insuffisants et défaillants en nutriments de bonne qualité, un manque d’hydratation, des dîners trop copieux… Mettre en place un programme ambitieux et réaliste Pour chacune des causes, il est possible de trouver une, voire plusieurs solutions pour retrouver un poids de forme, et surtout éviter le système yoyo. Solution n°1 : Traiter immédiatement les excès Les excès alimentaires répétés sont souvent la cause d’un surpoids installé. Pourtant, au quotidien, ces personnes ont plutôt de bons réflexes alimentaires : des repas à heure fixe, des aliments variés et des quantités adaptées. Comment faire ? ETRE CONSCIENT DES EXCES en étant attentif à sa faim. Lorsque le déjeuner a été trop riche, la sensation de faim n’est pas ressentie à l’heure du dîner. De la même manière, un dîner copieux ou une soirée un peu arrosée et la faim est absente au petit-déjeuner. COMPENSER LES ECARTS, en se nourrissant légèrement au prochain repas, en choisissant des légumes, les viandes blanches ou en substituant un, et même deux repas par un shake durant un ou deux jours. ELIMINER en s’hydratant davantage. MESURER SON POIDS RITUELLEMENT, tous les mois pour détecter sans attendre le moindre écart sur la balance. Il est difficile de mincir lorsque nous avons une alimentation quotidienne « saine ». Et vouloir limiter des écarts, c’est aussi se désocialiser un peu; car ces repas de fêtes, ces plats traditionnels sont des occasions de partager, de rendre la table conviviale, ce qui favorise également la santé ! Solution n°2 : se relaxer et récupérer ses sensations Le stress négatif est un élément majeur dans la prise de poids : les repas sont incohérents, les individus opte pour des aliments très sucrés ou très salés, elles sont pressées et n’anticipent pas les repas, bien manger, les ressentis de faim et de satiété sont perturbées. Un peu de stress, lui, permet d’avancer, d’être stimulé, on dit alors qu’il est positif Comment faire ? CHOISIR UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE qui nous plait. De la danse de salon, du ping-pong, de l’escalade ou de la plongée, mais également le yoga, de la sophrologie, des massages, ou du taï chi chuan : on cherche à se faire plaisir, à se détendre et pas forcément à brûler des calories. S’APPRENDRE À DEGUSTER nos nutriments, en prenant le temps. Encore une fois, le seul objectif est de prendre le temps d’apprécier. DETECTER SES SENSATIONS et attendre de ressentir la faim avant de manger. Et c’est ainsi que l’on apprend à retrouver notre satiété. Les shakes ou les barres, suffisant et équilibré, sont une excellente solution : ils vous évitent de compter les calories lorsque vous cuisinez ou encore de faire vos courses. COUVRIR SES BESOINS EN ANTIOXYDANTS ET EN OMEGA 3 qui favorisent une bonne forme, et nous aident à gérer la fatigue. Solution n°3  : se réconcilier avec l’activité physique L’activité physique nous aide à dans notre dépense énergétique par laquelle nous consommons les calories , tout en tonifiant notre silhouette et maîtrisant notre poids. Le PNNS nous confirme, pour stabiliser notre poids « idéal », il nous faut bouger au moins trente minutes par jour. En deçà le bénéfice attendu n’est pas au rendez-vous et nos besoins énergétiques sont insuffisants pour couvrir aussi nos besoins en micro nutriments. Après un hiver passé sans avoir vraiment bouger, nos adipocytes sont saturés mais l’envie de « s’y remettre » n’est pas toujours au rendez- vous… Comment faire ? CHOISIR UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE PRIVILEGIE LE BRULAGE des graisses . Ce sont les activités comme la marche, la natation, le golf, le tennis de table, la rame qui renforcent notre endurance, qui ne demandent pas forcément un grand effort physique et qui se pratiquent « facilement » en vacances comme dans notre quotidien. NE JAMAIS S’ARRÊTER ! Dès l’automne, on profite de sa nouvelle forme pour trouver une activité qui pourra s’adapter aux conditions hivernales. Et on s’y tient ! AUGMENTER NOTRE APPORT EN MICRO NUTRIMENTS pour garder la forme et l’énergie même en cas de grand froid. Contrairement aux MACRO NUTRIMENTS que l’ont voit, l’ont sent, l’ont touche, les MICRO NUTRIMENTS ne se voient, ni ne sentent, se les vitamines, les minéraux, les oligos-éléments… Le retour vers une alimentation équilibrée est un effort constant et durable. Toutes les recommandation du PNNS telles que:
  • «pratiquer 30 minutes d’activité physique quotidienne»,
  • «manger au moins 5 fruits et légumes chaque jour»
  • « éviter de grignoter entre les repas »,
  • « consommer des féculents à chaque repas et selon son appétit »,
  • « éviter les aliments trop gras, trop salé, trop sucré »
sont autant de comportements à adopter et à appliquer sur plusieurs mois consécutifs avec de la constance. La restriction, les interdits mettent à mal sont apports en nutriments essentiels et indispensable à notre bons fonctionnement, mais  ne donnent aucun de résultats à long terme. Par contre se donner un cadre à son alimentation en la structurant autour d’un petit déjeuner vitalité (Formula 1) et 2 repas suffisants et équilibrés, pris en groupe pour privilégier nos rapports sociaux, aide à retrouver un bon équilibre alimentaire. Comment faire ? SE DONNER DES OBJECTIFS TENABLES pour transformer au fur et à mesure nos habitudes alimentaires SE FAIRE ACCOMPAGNER ET ENCOURAGER pour nous permettre de rester motivé PRENDRE DES SUBSTITUTS DE REPAS (FORMULA 1) et structurer notre journée avec les 3 repas indispensables à notre équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge